Accueil » Menu général » 2015 » Plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue

Plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue


Lutte contre le moustique tigre

 

Dans le cadre du plan anti-dissémination préfectoral du chikungunya et de la dengue, voici les éléments à connaître.

 

Observé pour la première fois en France métropolitaine en 2004 près de Nice, le moustique tigre (Aedes albopictus), vecteur potentiel de maladies graves comme la dengue et le chikungunya, s'est depuis propagé rapidement dans de nombreuses communes de plus en plus éloignées du littoral.

Depuis le début de l'année 2014, sa progression s'accélère en France métropolitaine. Il est actuellement "implanté et actif" dans 18 départements (vigilance rouge) dont le Département de Vaucluse.

Le moustique tigre est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes. Sa taille est généralement inférieure à celle du moustique commun. Ses ailes sont complètement noires et sans tâche. Son allure est pataude et il est facile à écraser en vol. Il apprécie généralement de voler autour des chevilles. Il porte également le nom de Aedes Albopictus.
Dans la plupart des cas, sa piqure est bénigne bien que ce moustique puisse être vecteur de diverses maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Pour transmettre ces virus, il doit au préalable avoir piqué une personne infectée.
Le moustique tigre établit le plus souvent ses quartiers chez des particuliers, dans de petites réserves d’eaux stagnantes. Une fois installé dans votre jardin, il est très difficile de l’en déloger.

 

La présentation du moustique tigre.

  • Téléchargez la fiche d’identité
  • Nom : Aedes albopictus
  • Aedes albopictus est un moustique tropical plus connu sous le nom de « moustique tigre » qui peut transmettre le chikungunya ou la dengue. Toutefois, bien que nuisants, tous les moustiques ne transmettent pas la maladie.
  • Taille : 0.5cm, pièce de 1 centime
  • Aspect morphologique : silhouette noire et rayures blanches sur l’abdomen et les pattes.
  • Période d’activité : de mai à novembre
  • Distance maxi de vol : 150 m
  • Habitat larvaire : tout récipient susceptible de contenir de l’eau, si possible sombre et de petite taille : bidons, seaux, coupelles de pot de fleurs…

 

 La situation en Vaucluse

  • La préfecture et l'ARS DT84 ont mis en place un plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue dans le département de Vaucluse qui classe le risque en 6 niveaux.
  • Le département de Vaucluse est actuellement en niveau 1, ce qui signifie que Aedes Albopictus est implanté et actif mais qu’aucun cas autochtone de dengue ou de chikungunya n’a été identifié.
  • A Cavaillon, le moustique a été répertorié depuis 2012.
  • La surveillance de la population du moustique tigre est assuré par un opérateur public : EID Méditerranée (Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranéen).

 

Les moyens de prévention

Afin de se maintenir à ce niveau, il est nécessaire de mener une vigilance et une lutte active. Celle-ci est de deux types :

  • En premier lieu, une lutte mécanique afin d’éliminer les gites larvaires = supprimer les eaux stagnantes où peuvent se développer les larves du moustique. Cette vigilance est l’affaire de tous !
  • En second lieu, si des cas de personnes malades étaient signalées et après étude sur site par l’opérateur EID Méditerranée, un traitement chimique par bio insecticide pourrait être envisagé.

 

Téléchargez le dépliant "Tigre moustique"

 

Téléchargez le dépliant "luttes antivectorielles"

 

Un site internet est dédié au signalement par tous de la présence des moustiques tigres : http://www.signalement-moustique.fr/

 

http://www.ars.paca.sante.fr

http://moustique-tigre.info

www.sante.gouv.fr

http://www.invs.sante.fr

Mairie de Cavaillon – Place Joseph Guis- BP 80037- 84301 Cavaillon Cédex. Tel. 04 90 71 24 18
Mentions légales - Plan du site